Circuits en camping-car
Soissons

Soissons

De la période précédant la première guerre mondiale, il ne subsiste principalement à Soissons que la Cathédrale Saint-Gervais et Saint-Protais, et l’ancienne Abbaye Saint-Jean-des-Vignes. D’autres endroits tel la Hottée du Diable et l’Oppidum du Vieux Laon sont à voir autour de Soissons en camping-car.

Soissons

L’histoire de Soissons remonte à l’époque gallo-romaine. Elle fut ensuite capitale du royaume des Francs et on se souviendra de l’épisode du fameux vase Soissons au Ve siècle.

L’ancienne Abbaye Saint-Jean des Vignes, fondée en 1076, était la plus riche de France au Moyen-Age. La révolution française et la première guerre mondiale abîmèrent et parfois détruisirent ses bâtiments, mais de nombreux témoignages des fastes de l’abbaye nous sont parvenus. Sur sa façade, vous remarquerez les portails finement découpés du XIIIe et du XIVe siècle. Vous pourrez également voir ses clochers ornés comme il se doit pour des édifices gothiques de cette époque. A l’intérieur, il faudra voir le réfectoire dans un bâtiment du XIIIe siècle avec ses nefs voûtées d’ogives et sa chaire de lecture. Le grand cloître date du XIVe siècle.

La cathédrale Saint-Gervais et Saint-Portais avec ses lignes pures et la simplicité de son ordonnance en font l’un des plus bel ouvrage d’art gothique de la région.

La Hottée du Diable à Coincy est un énorme chaos gréseux avec des traces d’outils datant du Mésolithique. Les rochers aux formes sculptées par l’érosion offrent de multiples petites grottes ou au contraire de vastes surfaces ou volumes auxquels la tradition locale a donné des noms poétiques comme : le géant, la baleine…

Sur une superficie de 52 ha, l’Oppidum du Vieux Laon à Saint Thomas est un ancien camp retranché où se déroula la Bataille de l’Aisne opposant l’armée belge aux légions de César en 57 avant notre ère.

Histoire et culture

Au Ve siècle, Soissons joue un rôle très important dans l’empire de Clovis. Lorsque ce dernier repousse les romains en 486, il demande en tribut le Vase de Soissons provenant de l’église de Reims. Un soldat s’y opposa, le brisa au sol et déclara “Tu n’auras, ô Roi, que ce que le sort te donnera”.

Quelques temps plus tard, Clovis fendit le crane de ce soldat indélicat et lui répondant “Ainsi en as-tu fait du Vase de Soissons.”.

Place Fernand-Marquigny, un bas relief sur le monument aux morts retrace cette fameuse histoire.

Par où continuer votre voyage en camping-car ?

Cathédrale de Reims

Reims

Suivez la route nationale 31 (E46) vers l’est en direction de Reims, avec sa cathédrale, sans doute la plus belle de France, et son champagne.

Donnez votre avis
[Total: 0 Average: 0]

About kerguelen

Coup d'oeil

Château de Nouë à Villers-Cotterêts

Villers-Cotterêts

En pleine forêt de Retz, Villers-Cotterêts avait jadis un hôte de marque François 1er qui …